Annuler

Signature numérique permettant de certifier l'identité ainsi que le statut professionnel ou l'affiliation à une organisation

Le cachet électronique qui sécurise vos documents numériques et papier

CertifiO Code

Service d'horodatage pour documents et courriels temporellement sensibles.

Timestamp

Le logiciel qui signe efficacement tous vos documents PDF.

Consigno Desktop

Plateforme de signature numérique et électronique de confiance à fiabilité juridique avancée.

ConsignO Cloud

Assurez la fiabilité de milliers, ou de millions de documents en automatisant vos processus d'affaire.

Consigno Serveur

Vérifiez automatiquement la fiabilité des documents reçus (origine, intégrité et authenticité) ainsi que leur conformité PDF/A.

Verifio Serveur

Les fondements

La signature électronique

Les signatures, dont nous avons parlé précédemment, se répartissent en trois catégories

  • Les signatures physiques ou manuscrites;
  • Les signatures biophysiques (telles que l’ADN, ou les empreintes digitales, ou identification rétinienne); et
  • Les signatures électroniques dont nous allons maintenant parler.

La signature électronique couvre un champ très large : C’est une signature portée par un support électronique. qui peut inclure des saisies de noms (formulaires en ligne), les signatures ou en-têtes de courriel, les contrats par clic, les combinaisons de noms d’usager et NIP ou mots de passe et les images numérisées d’une signature manuscrite et même des enregistrements audio. Ainsi, il faut différencier la signature électronique de la signature numérique, objet du prochain article. La signature numérique est un type de signature électronique dans laquelle le lien entre le signataire et l’information signée a été renforcé grâce à la cryptographie, ce qui lui donne plus de fiabilité. Pour s’assurer de la robustesse d’une signature électronique, de même que pour les signatures manuscrites, six attributs sont à analyser : la permanence, la liaison, la stabilité, l’identification, la non-répudiation et l’intention. Ces éléments sont définis dans l’article portant sur la signature. Avant d’aller plus en avant, voici une série de définitions pour bien assimiler nos concepts :

  • L’identifiant. Désignation unique d’une personne physique ou morale donnée par une organisation ou une autorité. Par exemple, les nom et prénom, le nom d’usager, le numéro de membre, ou le NAS sont des identifiants;
  • L’identité. C’est la convention sociale entre un identifiant et une personne physique ou morale. Chaque personne détient ainsi autant d’identités qu’elle possède d’identifiants;
  • L’identification. Processus de déclaration de l’identifiant afin de reconnaître une personne physique ou morale. Cela peut se faire en répondant à des questions telles que « quel est votre nom », ou en inscrivant un nom d’usager ou numéro de membre dans un formulaire en ligne.
  • L’authentification. Processus de vérification de l’identifiant pour confirmer le lien entre l’identifiant et la personne physique ou morale. Il s’agit par exemple de comparer le nom d’usager et le mot de passe avec la base de données.
  • Les facteurs d’authentification. Il s’agit des trois éléments exigés pour confirmer que la bonne personne, physique ou morale est à l’origine d’une transaction ou signataire d’un document: le premier est ce que l’on connait de la personne, comme son nom ou son image; Le deuxième est ce que l’on a, comme une pièce d’identité, le troisième est un facteur biométrique, comme des empreintes digitales ou une analyse ADN. De façon générale, on considère que l’authentification est forte si 2 des 3 facteurs d’authentification sont utilisés.

S’il est vrai que dans un contexte de documents non-officiels, où les enjeux de fiabilité documentaire sont moindres et que la signature électronique est un moyen valable et rapide, il faut comprendre que dès l’instant où l’on passe aux documents officiels sous format électronique, la signature électronique est insuffisante. Pour les documents officiels, la signature numérique est optimale. Nous explorons cette possibilité dans notre prochain billet. Vous voulez en savoir plus? Consultez notre article sur les documents (dans lequel il est question des documents officiels) et notre article portant sur la signature numérique.